Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

backnext

Identité personnelle

L'ego, ayant établi un sentiment d'unité entre le corps et l'esprit et un sentiment de continuité temporelle (grâce au programme sémantique) prend ensuite le rôle d'exécutant de l'empreinte blue archétypale du cycle de vie qui est systématiquement encodé au sein du soi génétique. L'ego accomplit cette fonction pour donner l'illusion qu'il est un agent libre, le maître de son destin, le capitaine de son âme. En fait, ce n'est qu'une fragmentation, un aspect du moi manifeste dans le temps et dans l'espace. Durant son actualisation, le moi archétypale est inévitablement gêné par les circonstances vivantes de l'individu se développant, surtout par la personnalité et la culture de ses parents et la nature de ses relations avec eux. L'incarnation entraîne le sacrifice : cela signifie la fragmentation et l'altération de l'état archétypale originale non différencié : de nombreux aspects du moi s'avérant inacceptables pour leur famille et leur milieu culturel et seront réprimés, alors que d'autres resteront un potentiel archétypal qui pourra plus tard être activé ou non. L'étendue de cette altération est le facteur qui fait toute la différence entre la névrose, la santé mentale et la transcendance individuelle du moi. L'éternelle combat de chaque individu pour résoudre la dissonnance entre les besoins de la personnalité consciente et les ordres du moi, et pour découvrir l'aspect de l'individualité dont on sent intuitivement qu'il transcende ces deux états, est au cœur même du processus d'individuation. L'individuation ne signifie pas subir aveuglément le cycle de vie : c'est le vivre consciemment et de façon responsable ; et c'est une question d'éthique. C'est un désir conscient d'exprimer aussi parfaitement que possible dans la vie de l'individu le programme universel de l'existence humaine et de se développer au-delà de cette programmation pour nous-même en tant qu'être mais aussi en tant que membre de la race humaine.

Ce que nous semblons être (pour les autres et pour nous-même) n'est qu'une fraction de ce qu'il y a en nous pour que nous soyons. Ceci est le secret du "mécontentement divin" de l'homme. Cependant, pour ceux qui savent écouter, l'appel pour l'individuation (la voix de Dieu en nous) est constamment transmis à l'ego par le soi venant du soi supérieur. Malheureusement, la réception est souvent brouillée par des interférences venant du subconscient réprimé, et notre angoisse extravertie du combat pour la survie est telle que peu d'entre nous entendent ces incitations intérieures à une réalisation personnelle plus grande. La plupart d'entre nous a encore à percevoir la dimension de notre être qui n'est pas génétiquement encodée mais qui est l'opérateur de l'ordinateur biologique humaine ainsi que le créateur ou le méta-programmateur du système d'information dans lequel nous vivons. Comprendre ceci est un processus de différenciation des différents aspects du soi que nous rassemblons sous la forme d'une identité ("moi") dans un état de conscience (l'état de conscience actuelle).


Allez au prochain article, Types de cultures

Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire.next