Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

Le Cerveau

Songez un instant le cerveau de l'abeille - de la taille d'un grain de sel. Il peut détecter les moindres variations de la lumière, le son, l'odeur et le toucher; délicatement et avec précision intégrer les actions de nombreux muscles, de réglementer le fonctionnement de ses nombreux organes du corps afin de préserver les conditions optimales pour la vie. Ces cerveaux apprendre de l'expérience, et trouver les moyens de relier l'information à d'autres de son espèce. L'abeille le cerveau conserve une trace constante de temps et il fonctionne comme un système de guidage de précision: pour compenser la direction du vent, il corrèle les coups rapides de quatre ailes minuscules, et les terres du petit corps délicatement au centre d'une fleur ondulant.

L'abeille du cerveau contient un simple 900 neurones. Alors, peut-on attendre de nos propres cerveaux, dix millions de fois la taille, et de nombreux milliards de fois plus complexe? Lorsque nous nous différencions de la plupart des autres animaux est notre plus développés utilisation de la langue, et donc notre capacité d'apprendre de nouvelles idées, non seulement de notre propre expérience, mais de celui des autres, notre aptitude à raisonner et argumenter, notre unique sens du temps continu, et Notre plus grande capacité d'adapter l'environnement à nos propres besoins.

Un être humain a la faculté de conscience de soi, dans le sens d'être conscient de ses propres expériences et de lui-même comme un être conscient. Avec cette prise de conscience de sa propre conscience est la liberté de choix et la capacité à prendre des actions délibérées. L'homme est aussi un être intelligent: il peut modifier le comportement instinctif à la lumière de l'expérience précédente.

L'intelligence et la conscience de soi en même temps, l'homme donne la capacité unique de progresser et d'évoluer au sein de leur propre vie. Le plus petit développement dans l'évolution physique prend de nombreuses vies, mais mentale évolution est beaucoup plus rapide: de l'individu système nerveux est en évolution constante, l'adaptation à l'environnement, et re-programmation elle-même, tout au long de la vie. Nos esprits sont devenus le fer de lance de l'évolution, et la mesure dans laquelle nous progrès dépend de la mesure dans laquelle nous tirer de cette incroyable produit de la nature - la mesure dans laquelle nous utilisons notre intelligence et notre conscience à plein.

Un potentiel illimité
Blottis l'intérieur de la forteresse osseuse du crâne, le cerveau est l'organe le mieux protégé du corps, et elle jouit de la plus haute priorité lorsque le sang, l'oxygène et les nutriments sont distribués. Le cerveau est enveloppée dans plusieurs couches d'une membrane de tissu dur, et il est en suspension dans un fluide circulant mécanisme: il en fait l'intérieur d'un des flotteurs anti-choc voûte. L'enchevêtrement des nerfs qui constituent le système nerveux humain ne pèse que trois ans et demi de livres, mais il est sans doute le système le plus complexe dans l'univers.

Plus on appris sur le cerveau humain, plus ses capacités et potentialités sont trouvées plus tôt pour aller au-delà des spéculations. Les douze milliards de dollars, soit de façon neurones ou cellules nerveuses, le cerveau de votre interrupteur de telle manière à ce qu'il soit potentiellement un processeur phénoménale d'informations. Chaque neurone possède des centaines ou, avec le développement mental, voire des milliers de ramification des extensions qui la relient à d'autres neurones, et chaque connexion joue un rôle dans la transmission de signaux tout au long de votre cerveau et le corps. Votre pensée impliquer une structure incroyablement complexe de signaux électro-chimiques, flitting rapidement sur ce biologiques impressionnantes capacités de l'ordinateur.

Comme un processeur d'information, le cerveau est extraordinairement rapide. Il peut, par exemple, de recevoir l'image de son visage d'une personne en quelques centièmes de seconde, analyseront ses nombreux détails en un quart de seconde. Puis, en moins d'une seconde, il peut synthétiser toutes les informations en un seul ensemble: en créant une conscience tridimensionnelle full-color expérience du visage, la reconnaissance de ce visage de milliers d'autres personnes enregistrées dans la mémoire - même si le visage N'ont peut-être jamais été vu auparavant dans cette position, avec cet éclairage, dans ces environnements, ou avec cette expression là-dessus -, et rappelant de la mémoire les détails de la personne et de nombreuses idées, les associations et les images associées à la personne.

En même temps, le cerveau sera l'interprétation de l'expression sur le visage et le langage corporel des autres, peut-être les idées en projetant de l'autre personne, l'esprit (en supposant que leurs pensées), générant des sentiments affectifs vers la personne appropriée en fonction de la production hormonale bagarre, vol, la relaxation Ou sexuelle réponses; décider des pistes d'action à partir d'un large éventail de possibilités qui peuvent entrer en conflit les uns avec les autres ou avec la réalité; éventuellement, la répression des idées ou des souvenirs qui sont mal à l'aise ou en conflit avec les décisions actuellement détenus ou les convictions, et éventuellement à partir des combinaisons complexes de mouvements à travers les muscles Le corps, ce qui provoque un hors-tendu la main, un sourire et complexe des vibrations des cordes vocales (plein de subtiles intonations).

Même si tout ce qui précède se produit, le cerveau sera d'analyser et de digérer d'autres données sensuel, il va contrôler et d'adapter le corps à la maintenir en équilibre ou en mouvement sans heurts, et elle sera continuellement sur la vérification interne de plusieurs centaines de paramètres physiologiques, tels que la température Et la constitution chimique du sang, pour compenser tout écart par rapport à la normale de façon à maintenir le corps dans son état de fonctionnement optimal. Le cerveau continue de cette manière, de percevoir, de se souvenir, de surveillance et d'intégrer un grand nombre de fonctions différentes à chaque seconde de chaque jour de notre vie. Pourtant, en dépit de cette charge de travail, nous avons à peine égratigner le potentiel intellectuel du cerveau.

En termes de complexité et de sa polyvalence, le cerveau humain dépasse de loin n'importe quel ordinateur sur la Terre. Ordinateurs, il est vrai, peut être très rapide lors des calculs mathématiques et étape par étape, les processus, mais seulement dans un inflexible, pré-programmé manière, et ceux-ci représentent seulement une petite partie du cerveau en matière de capacités. L'ensemble du monde du système téléphonique est équivalent à environ un gramme de votre cerveau - une pièce de la taille d'un pois! Considérant que le cerveau peut reconnaître un visage dans beaucoup moins d'une seconde, il n'existe pas de réseau informatique dans le monde qui pourraient faire de même.

La structure fonctionnelle du cerveau
Le cerveau n'est pas, bien sûr, ne fait que travailler dans l'isolement au sein de votre crâne, il communique par les voies nerveuses qui vont aux muscles, sensoriels et les organes internes, et toutes les autres parties de votre corps. Activités en cours dans votre cerveau peut affecter toutes les cellules de votre corps, directement ou indirectement, en raison du vaste réseau de nerf laçage à travers tous les tissus de votre corps. Par exemple, les vaisseaux sanguins se dilatent et contractent en réponse au flot continu de signaux d'impulsions en provenance de centres de la partie inférieure du cerveau. Et, bien sûr, votre cerveau reçoit un nombre énorme de légumineuses à chaque seconde des nombreux nerfs qui proviennent de capteurs dans les tissus de vos muscles et organes. Voilà comment votre cerveau a un sens de ce qui se passe partout dans ton corps et réagit avec les signaux nécessaires à la réglementation. Cette relation interactive entre les processus de votre cerveau et les autres fonctions de votre corps, à la base de maladies psychosomatiques ou de la santé. C'est aussi le mécanisme qui facilite le biofeedback, dans laquelle les processus mentaux produire une réaction biologique qui est à son tour "réinjecté" par le biofeedback dispositif, à travers un ou plusieurs canaux de la perception sensorielle du cerveau, le cerveau en donnant des informations sur ses instantanée Fonctionnement.

Il ya trois niveaux d'opération impliquant le système nerveux. Il s'agit: de la moelle épinière, la région basale du cerveau, et le cortex cérébral. Au niveau le plus bas, de la moelle épinière elle-même, certains procédés primitifs aller sur la forme de réflexe activités. Il s'agit notamment de la rotule du genou jerk, le médecin des tests avec un peu de marteau, et le retrait automatique de fortes réactions à la douleur ou de toucher à quelque chose d'insupportablement chaud ou froid.

Lors de la région basale du cerveau, la moelle épinière développe souches dans le cerveau, juste avant qu'elle fusionne avec le cortex cérébral. A ce niveau de la mi-encéphalique, autonome ou involontaire, les fonctions sont contrôlées par des structures spécialisées, telles que le système limbique. Originaires voici les signaux qui contrôlent la fréquence cardiaque, respiration, la faim, la soif, sexuelle durs, le sommeil et l'éveil, les fonctions du foie, les reins et d'autres organes, de la pression artérielle, la dilatation et la constriction des yeux, et le niveau général d'activité du Tout le système nerveux. Cette région produit aussi un certain nombre d'hormones ou de substances chimiques messager. Il s'agit notamment de l'hormone de croissance, d'autres qui activent les glandes surrénales sécrètent pour les rendre l'excitation hormone appelée l'adrénaline, et d'autres qui stimulent la glande thyroïde à produire thyroxin, qui contrôle le rythme global du corps cellulaire du processus de combustion, c'est-à-dire le métabolisme.

Sur le toit du tronc cérébral est le thalamus, une grande région contenant de nombreux noyaux, certains relais de l'information de la organes sensoriels pour le cortex, d'autres relais de l'information d'une zone du cortex à l'autre, et d'interagir avec la formation réticulée (voir ci-dessous) Et le système limbique.

Nichée juste en-dessous du cortex, ou de la partie supérieure du cerveau, est un petit organe appelé le cervelet. Le cervelet se charge de la motricité habituelle, comme l'équilibre et la coordination, la marche, la routine de mouvements de la main et du bras, le contrôle de l'appareil vocal, les mouvements oculaires, et d'autres bien appris à moteur des processus, ou des compétences, comme un tennis de servir, D'exploitation d'une machine à écrire, ou conduire une voiture. Certains de ces processus requièrent le cervelet pour fonctionner en liaison avec les centres de réflexion de niveau supérieur, alors que d'autres sont presque exclusivement. Notez comment il semble étrange si vous essayez de contrôler un processus habituel, telles que l'obtention de votre chaise, de pensée consciente.

Le cerveau a built-in neural tendance à la structure de ses opérations sous la forme d'stockée "programmes" couvrant les opérations à tous les niveaux, jusque et y compris, le raisonnement abstrait. Prendre conscience de ces programmes et consciemment le développement de nouveaux programmes et amélioré, est l'une des préoccupations de méta-programmation, comme nous le verrons plus tard. Lors de l'apprentissage de nouvelles compétences et l'amélioration des modes de comportement, il est nécessaire de la pratique et de plus-apprendre les processus en jeu, de sorte que de nouveaux programmes de contrôle de la qualification deviennent plus intégrés à ce niveau pratique du cerveau. Compréhension intellectuelle ne peut à elle seule réaliser cette intégration. Over-appris compétences sont nécessaires en raison de l'immense nombre d'opérations que le cerveau doit accomplir simultanément, comme décrit ci-dessus. Si elles étaient toutes mises en œuvre consciemment, rien ne se fait! Dans la situation d'une séance de counseling, sans outrepasser les compétences apprises, les distractions causées par le stress de la performance et de la réactivation qui se produit, se traduirait par une base de comptage des erreurs et omissions.

"Le cerveau a built-in neural tendance à la structure de ses opérations sous la forme d'stockée" programmes "couvrant les opérations à tous les niveaux, jusque et y compris, le raisonnement abstrait."

À ce niveau du cerveau, la région basale, dans le tronc cérébral, on trouve également le système d'activation réticulaire (RAS), un domaine qui est extrêmement important en raison de son rôle dans l'éveil et de sensibilisation. Notre capacité de penser et de percevoir, même notre pouvoir pour répondre aux stimuli avec quelque chose au-delà d'un simple réflexe, est due au cortex cérébral, mais le cortex ne peut fonctionner que si elle est dans un état éveillé - éveillé. Le cortex cérébral ne peut pas elle-même suite jusqu'à ce que le cortex réveille du sommeil et le garde en éveil est l'ASR. L'ASR est également invoquée dans le but de passer de la perception des choses en dehors de nous, à la perception des choses au sein de notre monde intérieur. Le RAS réglemente et contrôle l'ensemble de nos activité musculaire et de l'ensemble de nos perceptions sensorielles, le cortex et RAS fonctionner dans un mode de rétroaction, dont l'objectif est de maintenir un niveau optimal d'excitation (voir le document ci-après "États-corticale Arousal").

Sensations qui parviendront au cortex cérébral sont nourris à la RAS, et lorsque le niveau d'activité devient trop élevé, les inhibiteurs RAS envoie des signaux au cortex pour réduire l'excitation. États d'anxiété se produisent lorsque la fonction inhibitrice de la RAS ne parvient pas à maintenir l'activité du cortex dans des limites confortables. D'autre part, dans une situation de privation sensorielle, où le niveau de stimulation atteint la RAS via le cortex est trop faible, l'ASR envoie des signaux à stimuler le cortex de maintenir la vigilance, souvent traduit par des hallucinations. Il est l'ASR qui passe sur le cortex au cours du sommeil pour produire des rêves. Il est également responsable, durant le sommeil en rêvant, pour inhiber l'activité de l'ensemble de la moelle épinière, de sorte que la personne n'est pas littéralement promulguer le rêve et éventuellement mettre en danger lui-même. C'est la fonction de biofeedback afin de faciliter la coopération entre le cortex et l'ASR, afin de parvenir à l'auto-régulation.

Le cerveau peut recevoir, de classer et de réagir à l'information sensorielle sans ces données, pénétrant dans la conscience. Toutefois, si un stimulus répété finalement aboutit à une prise de conscience, c'est parce que l'ASR a été activée. C'est la capacité du cerveau d'attention sélective: lors de la lecture d'un livre, surtout si elle est suffisamment intéressante, le lecteur sera inconscient de distractions environnantes. Cette dualité de la perception est nécessaire à la survie de l'homme. La conscience est une capacité limitée du système et doit être utilisé au maximum. Limiter l'afflux de données serait préjudiciable, mais ce qui est nécessaire est une variable de restriction sur ce qui entre dans la conscience. Pour atteindre cet objectif, à l'avant-scène de la conscience perceptuelle processus, le cerveau détecte le sens de la nouvelle information, puis initie un changement dans le niveau de sa sensibilité de la RAS. En ce sens, important, les données sont plus susceptibles que les informations trivial pour atteindre une représentation consciente.

Que le RAS peut être formé est clair. Mère éveillera à l'audition, alors que le père de son bébé dort sur. Père, dans le pays, aura éveillé quand il entend les chiens aboient, mais lors d'une visite à la ville, il apprend vite à ignorer un aboiement du chien pendant qu'il dort. De nombreuses fonctions ont un programme totalement automatique - si l'on désire passer un bras, il n'est pas nécessaire de décider quels muscles à utiliser.

Cependant, nous pouvons exécuter la quasi-totalité de notre vie 'automatique' de nos réactions à d'autres personnes et des situations particulières sont très souvent commandés par un logiciel, dont l'existence nous sommes complètement inconscients. Ces habitudes fixes basés sur des croyances irrationnelles pourrait bien être: non fondées dans la réalité, inappropriée et vouée à l'échec. Un tel programme ou de la réaction avait été imprimée dans une situation plutôt traumatique, ou peut avoir été installé par un processus de conditionnement répétitif, mais nous continuons à réagir de la même vieille manière, bien que la situation actuelle peut être sensiblement différente. C'est le prix que nous risquons de payer pour les avantages d'une variable de seuil de la conscience. Psychothérapie nous aide à regarder ces vieilles habitudes et de savoir pourquoi nous faisons une réaction particulière ou ont une réaction particulière, de sorte que de nouveaux programmes plus appropriés peuvent être consciemment installé.

L'ASR et le système limbique travaillent en étroite collaboration. La partie supérieure du tronc cérébral qui contient le RAS puis fusionne dans le milieu du système limbique du cerveau: une collection de structures associées qui jouent un rôle important dans l'émotion et la motivation. La partie centrale du système limbique est l'hippocampe, qui transforme les informations à court terme à la mémoire à long terme, et il est donc vital de l'apprentissage. Le système limbique semble être responsable de nombre de phénomènes étranges des états de conscience altérés, comme la perte d'organe frontières, le sentiment de flotter ou de voler et d'étranges expériences visuelles telles que sensations de la lumière blanche.

A chaque fin de l'hippocampe et l'amygdale est, et est au-dessus de l'hypothalamus. L'amygdale et hypothalamus entre eux peuvent générer la libido, de la faim, de soif, de rage et de l'euphorie. L'hypothalamus est largement responsable de l'homéostasie, en veillant à ce que tous les différents paramètres de fonctionnement du corps sont en équilibre. Il surveille en permanence le sang: s'il ya trop ou trop peu de dioxyde de carbone, il réduit ou augmente la respiration qui, si la glycémie est basse, il vous fait ressentir la faim; si votre température est trop basse ou trop élevée, elle initie des frissons ou sueurs; Si le sang est trop salée, il vous fait ressentir la soif, et ainsi de suite. L'hypothalamus dirige ces réponses par le biais du système nerveux autonome de l'organisme, ainsi que le déclenchement cortical excitation à travers le RAS. Deux réponses sont d'autant plus important de la lutte ou de vol de réponse, qui est accompagné d'une diminution de la résistance à la peau (comme indiqué par une chute sur la GSR Meter), et la réponse de relaxation, qui est accompagnée par une augmentation de la résistance (une hausse Sur la GSR Meter).

Une fonction de survie de l'amygdale est en danger ou de la détection des émotions associées à des stimuli entrant. Les expériences passées ont été estampillée dans le cerveau comme étant dangereux ou psychologiquement important. Si l'amygdale détecte les stimuli qui correspondent à ces timbres, il va nous alerter des dangers potentiels avant de l'envoyer sur les stimuli au centre de traitement approprié. L'amygdale apprend son répertoire au cours de l'enfance et ceci est complété à la suite de reprises de traumatismes physiques ou psychologiques. Le Doux suggère que c'est l'amygdale et qui établit les dossiers "inconscient mémoire, alors qu'il est l'hippocampe que" les dossiers "mémoire consciente. Il semble que de stress post-traumatique (SSPT) - dans les circonstances actuelles, qui causent à une personne d'être rappelé avec force d'un passé douloureux incident, et de souffrir de troubles émotionnels extrêmes - est médiée par l'amygdale. Les souvenirs douloureux ont été imprimée au plus haut des états d'excitation, avec une augmentation des niveaux d'hormones de stress et de neurotransmetteurs. La victime se connaissent habituellement seuls des fragments de l'expérience ("flashbacks"), mais avec toute la force de l'émotion originelle. Le déclenchement de ces flash-back peut être pratiquement n'importe quoi lié à l'événement: un accent prononcé, un son, une image, etc et la réponse est presque immédiate. Cela peut être démontré par les "instantanés" réaction d'une aiguille GSR incomparison et de la lenteur de réponse tardive à la normale cognitive des pensées originaires de la hémisphères cérébraux. (Plus d'information au sujet de l'amygdale ici.)

Un décalage entre les attentes et la réalité peut provoquer une activation physiologique et des processus cognitifs: une réaction émotionnelle. Un ensemble d'émotions qui semble être le résultat de l'activation des programmes sympathiques du système nerveux autonome, semblable à l'effet de la sensation de froid. Cette activation de la lutte contre le vol de réponse générale conduit à la palpation, en particulier des muscles qui tendent à soutenir l'organisme (le soi-disant anti-gravité muscles). Le schéma est typique de la tension genoux, en érection corps, les mains et serré les mâchoires. Le rythme cardiaque augmente, la constriction des vaisseaux sanguins et il ya une augmentation de la pression artérielle. En termes d'émotions, ce sont souvent les symptômes de la rage, la haine ou la colère.

Un autre ensemble d'émotions semble avoir des symptômes qui sont presque tout le contraire. Il résulte de l'activation des programmes parasympathique du système nerveux autonome, semblable à l'effet de se sentir au chaud. Cette réponse de relaxation provoque un ralentissement du rythme cardiaque, une dilatation des vaisseaux sanguins et une baisse de la pression artérielle. Les branches ont tendance à fléchir. En termes d'émotions, ce sont souvent les symptômes d'agréables états - de satisfaction de l'amour-faire, par exemple, ou la suppression de menace pour l'environnement.

Les distinctions nous nous sentons parmi les États sont le résultat de facteurs cognitifs, nous causer d'interpréter les états du corps de façon appropriée aux circonstances contextuelles. Que les facteurs cognitifs jouent un rôle important dans la manipulation du comportement émotionnel ne signifie pas nécessairement que nous sommes conscients de nos cognitions. Lorsque nous devenons furieux ou menacés par quelqu'un dont les remarques ou les actions, notre logique peut nous dire qu'il n'ya rien à se préoccuper, alors que nos réactions internes pouvez nous dire différemment. Nous pouvons donc avoir un grand écart entre nos raisonnements de notre comportement et le comportement réel. Cognition et émotion sont étroitement entremêlés les uns avec les autres, comme le cortex interagit avec le système limbique via le RAS. Nous travaillons activement à interpréter l'environnement, nous synthèse de l'information afin de décider si nos attentes match ou en conflit avec la réalité perçue, et cela conduit à des réactions émotives de contrôler le comportement.

Le troisième niveau de fonctionnement du cerveau est donc dans le cortex cérébral, qui effectue un ensemble de fonctions de base: il reçoit les messages entrants et organise des cinq sens (la vue, l'odorat, le goût, l'ouïe et kinesthésique), il manipule que cognitivement Données avec des données semblables auparavant stockées sous la forme de souvenirs, en comparant l'analyse sensorielle d'un modèle interne du monde, qui fournit les attentes qui sont si importantes pour l'émotion, et il prédit l'avenir si les choses continuent ainsi de la même façon; Enfin, à la suite de cette comparaison, il a trait à la région basale d'envoyer des hormones appropriées dans la structure biochimique de l'organisme, il envoie des commandes de moteur pour les différents muscles du corps, et il change le neural activation des structures cérébrales. Ce processus cognitif peut être rationnel, fondé dans la réalité - ou irrationnelle, qui intègre non inspecté schémas habituels, ce qui déformé la pensée.

Même au niveau du cortex il existe de nombreuses opérations de procédure dont on n'est pas conscient, et il ya une interaction étroite entre pensée abstraite (sur une conscience, sous-conscient ou inconscient) de base et fonctions corporelles. Par exemple, la réaction de stress, ou "combat ou fuite" de mobilisation de l'ensemble de votre corps avec le "nerveux" d'adrénaline, peut se produire en réponse à une situation comme étant en retard à un rendez-vous, réalisé par des pensées qui sont à la fois conscient et au-dessous de la conscience. Ou sinon, vous serez peut-être l'explication d'une idée complexe à une autre personne en faisant dans votre esprit, trouver des mots pour l'exprimer, votre discours d'exploitation des appareils, ce qui rend les expressions faciales et les gestes de la main d'illustration, l'observation de l'autre personne pour des réactions, vous pouvez analyser des signaux à Décider de la façon dont vous obtenez bien l'idée de diamètre, et qui connaissent l'affectif "ton" de la situation dans son ensemble. Penser est vraiment un ensemble de la fonction cérébrale, et même une fonction de l'ensemble du corps.

Les différentes fonctions du cortex ne sont pas dispersées de façon aléatoire au sein de ce sujet, mais ils sont disposés dans un plan bien défini. Par exemple, tous les signaux en provenance de vos rétines aller vers une zone à l'arrière de votre cerveau, à la base du crâne. Ce processus peut être mesurée au moyen d'électrodes de chaleur, qui détectent la minute changement de température à la surface du crâne à côté de la lobes occipitaux, lorsque des changements se produisent à l'excitation de la lumière a brillé dans les yeux. Utilisation de l'EEG, on peut détecter si la lumière a brillé est de la gauche ou la droite du champ visuel. Les signaux en provenance des autres canaux sens aller à leur propre caractéristique des régions

Dommages physiques à une région particulière du cerveau affectera les modes stockées et les fonctions normalement exercées par cette région. Par exemple, un accident vasculaire cérébral (obstruction d'un vaisseau sanguin approvisionner certaines régions du cerveau, les tissus) peut rejeter l'oxygène à cette portion de tissu, le faisant mourir. Destruction de la zone de moteur pour la parole, va quitter la personne capable de bien pensées mais tout à fait incapable de parler. Inversement, la destruction du centre de traitement oral, quittera la personne en mesure d'articuler clairement, mais le discours sera un dédale sémantique dépourvue de signification. Dommages à la région frontale, juste derrière le front, ce qui peut être causée par l'alcoolisme ou avancé lourds de drogue, la diminution de la capacité de pensée abstraite, comme le développement du concept d'une action future, la formation d'une intention, la réalisation d'une séquence logique des actions Ou de rendre des jugements sur la régularité de son comportement.

Le cerveau stocke ses souvenirs selon des modalités qui sont en quelque relativement répartis à travers de vastes régions du cortex. Experiments with brain-damaged patients ont notamment montré que les souvenirs deviennent gradateur et moins distinctes, mais ils ne disparaissent pas brutalement à la perte de petites zones de tissu cérébral. Une doctrine dominante considère que la mémoire peut être stocké dans le cerveau le long holographique principes: les mémoires individuelles ne sont pas stockées sur des synapses, mais répartis dans l'ensemble du cerveau-réseau d'interconnexion de parcours, de telle sorte que n'importe quelle section du réseau qui contient la base Configuration de la mémoire, tandis que l'ensemble du réseau reproduit la photo en haute définition. Le fait que différentes régions du cerveau sont liées par des milliers de voies parallèles constitue une base de l'équivalent neurologique du laser holographique cohérente de l'activité: les schémas rythmiques de l'activité électrique du cerveau sont consolidées par des modifications chimiques, donc une expérience devient définitivement encodés . Toute une mémoire serait codé comme un ensemble de modifications chimiques sur des milliers de milliards de synapses, et chaque synapse seraient impliqués dans des milliards de mémoires différentes.

Cela met en évidence une autre différence importante entre le cerveau humain et un ordinateur. Si une infime dans le cadre d'un ordinateur est endommagé, l'ensemble du contenu informatif peut être déformée ou perdue pour de bon. Les deux hologrammes et photographiques mémoire distribuée, en revanche, sont très résistants aux dommages. Les hologrammes sont des champs d'information, et de l'information (scalaire) des champs peut être accessible et communiquée d'une manière qui ne le sont que depuis peu compris, qui ne sont pas limitées par l'espace-temps matérialisation. En bref, ils ont une "vie propre", ce qui peut fournir une explication de phénomènes psychiques, les expériences hors du corps et des vies antérieures rappel. En d'autres termes, le cerveau n'est que l'interface entre le matériel non-information-champ scalaire ou de l'esprit. A son tour, il est le point de vue spirituel qui crée implicitement cet esprit.

Les champs scalaires sont de même holographique dans la nature, donc l'esprit tout individu a un accès potentiel à l'infini l'esprit de l'univers, et compte tenu de la cohérence "faisceau laser" cerveau des longueurs d'onde de ces informations peut être consulté par l'interface cerveau. Hémisphérique synchronisation est un préalable indispensable à cet égard. Cela correspond à Jung's "conscience collective" et, en fait, les hypothèses irait au-delà de la race humaine pour inclure les champs scalaires de toutes les espèces et des ordres de classement, en tous temps et lieux: l'Esprit universel. De cette façon, l'Etre a accès à toutes les connaissances et de la création est en effet cette information.

Le lecteur intéressé peut enquêter sur les écrits de David Bohm, Karl Pribram, Tom Bearden, Rupert Sheldrake, Michael Hutchison et Michael Talbot de découvrir les étonnantes percées dans la recherche scientifique qui se sont produits au cours des dernières années, ce qui démystifier le sujet de la métaphysique. Les aspects de l'affaire ayant trait à la nature spirituelle de l'homme sont traités dans leur intégralité sur la méta-programmation cours.


Allez au prochain article, Les etats Téliques et Paratéliques

Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire