Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

SOUVENIRS D'ETATS DE DEPENDANCE

Il y a un autre facteur très important qui peut amener des difficultés si l'on cherche à accéder aux souvenirs de la première enfance, les ondes d'activité cérébrale dominante de l'enfant vers l'âge de 6 ans ont une fréquence de 4 à 8 Hz et sont associées avec des ondes Thêta qui se transforment en ondes Alpha pour les adultes. Ces ondes cérébrales de très basses fréquences chez les adultes sont généralement associées avec la rêverie et le rêve et se produisent habituellement uniquement au moment de la transition de l'état réveillé à l'état de sommeil.

Comme l'a montré récemment le Docteur Thomas Budzynski (et d'autres), la production, pour les adultes, d'ondes cervicales Thêta est un aspect vital de l'étude et du codage de la mémoire. Les résultats cliniques obtenus dans divers centres d'investigation sur l'activité cérébrale, ont clairement indiqué les ondes cervicales (E.E.G.) obtenues à l'entraînement, permettent un accès fiable aux états de conscience de type Alpha-Thêta spécifiques de la prime enfance. Ceci permet d'envisager une base de physique sérieuse pour les métaphores de "l'enfant intérieur."

La remontée à la surface de souvenirs de l'enfance pendant un entraînement pour produire des ondes cérébrales Thêta (au moyen du biofeedback de l'E.E.G. et de l'entraînement binaural) se recoupe parfaitement avec les observations de Charles Tart sur la "mémoire de l'état-dépendant." Exemple: une information apprise au cours d'un état de conscience altéré est plus difficile d'accès si vous êtes dans un autre état de conscience.

Ceci fonctionne aussi bien pour les rêves, les vies antérieurs, et les expériences dites "d'entre 2 vies" ou "hors du corps." Le changement alternatif naturel constaté des fréquences dominantes des ondes cérébrales pendant la période de maturation pourrait donc provenir d'expériences aberrantes dans l'enfance qui auraient été préservées dans l'inconscient - (simplement parce que l'adulte ne peut pas accéder à l'état nécessaire pour en faire "la restimulation") - mais qui peuvent être restimulées dans la vie d'adulte, causant alors un dis-fonctionnement du comportement. C'est effectivement ce qu'on appelle une "expérience inexpérimentable" (en ce qui concerne un adulte en tout cas!), et les fréquences d'ondes cérébrales associées avec des expériences douloureuses sont, de toutes façons, évitées de façon inconsciente ou refoulées, le matériau ne refaisant surface que dans les rêves.

Censurer ou refouler ces fréquences "propres à l'enfant " vous privera également de l'accès aux capacités positives qui leur sont associées intrinsèquement, tel que l'intuition, la clairvoyance holistique et l'aptitude à visualiser librement, toutes choses qui sont intimement liées avec des aptitudes psychiques et des possibilités de conscience spirituelle. Notons par ailleurs que les moments de clairvoyance obtenues en thérapie se produisent lorsque les fréquences dominantes d'ondes cérébrales sont proches de l'interface des rythmes adultes Alpha et Thêta, c'est-à-dire vers une fréquence de 7 - 8 Hz.

Faciliter l'accès à l'état de conscience remarquable de la prime-enfance, (époque où il était facile d'apprendre très rapidement), faciliter aussi l'accès à la conscience holistique et non verbale qui a été décrite par ailleurs, (par de nombreuses mystiques appartenant aux diverses religions), comme étant " l'illumination ".

Pour obtenir cela dans le cadre d'une séance de thérapie, il est indispensable pour le client d'être très relaxée et totalement impliqué dans la séance. Il peut se révéler intéressant d'utiliser pour cela un fauteuil très confortable avec un appui-tête, de préférence. De plus, le client doit écouter un signal binaural à l'aide d'un casque d'écouteurs stéréophonique qui entraîne les ondes cervicales à la fréquence adéquate désirée. Le casque doit être de type "ouvert" de façon à permettre au client d'entendre en même temps les sons pré-cités et la voix du thérapeute.

Si le casque est de modèle "fermé", le thérapeute peut alors utiliser un microphone pour communiquer avec son client en même temps que le signal binaural. Il est également important que lorsqu'on parcourt les incidents, les yeux soient clos. Le générateur électronique doit également être capable de produire un signal supplémentaire d'ondes B (fréquences plus élevées) qui empêche le client de s'endormir (ce qui a tendance à se produire lorsque les yeux sont clos) et le garde dans un état "alerte".

Du fait de la très grande efficacité de telles méthodes, la stimulation binaurale, en adjonction avec la thérapie traditionnelle de Psychologie Transformationnelle, ne devrait être administrée que par un thérapeute possédant une expérience considérable du parcours d'incidents traumatiques (sans stimulations binaurale) et seulement dans le cas où une approche directe de thérapie par l'émotion rationnelle se révèle inefficace ou mal appropriée. La méthode binaurale ne doit pas être utilisée sur des clients qui sont atteints de névroses ou qui présentent un caractère d'anxiété notable; de telles personnes doivent être amenées à des états de stabilité satisfaisante.

Les personnes psychotiques ne devraient JAMAIS recevoir le moindre maniement de cas traumatique mais devraient parcourir uniquement des moments de plaisir ou éventuellement des recherches de mauvaises indications au sujet d'elles mêmes (faites par les autres ou bien étant le résultat de leur propre penser distordu) et qui sont la cause de leur compulsion à s'introvertir.


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, RETROUVER LES SOUVENIRS