Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

MODES DE REPRESENTATIONS

Au cours du développement d'un enfant, il y a de gros changements dans la façon dont il représente (classe et retrouve) l'information qui est perçue par le biais de sens. Un petit enfant est limité dans les actions qu'il peut entreprendre relativement au monde qui l'entoure, lorsqu'il commence à apprendre à séparer le monde en "Moi" et "pas moi" et qu'il découvre le schéma de son corps. A partir de là, son apprentissage consiste à développer et à réviser, en allant, ce schéma au fur et à mesure qu'il permet de plus en plus "d'opération" sur le monde extérieur et qu'il apprend à gérer les effets de cette "opération".

C'est assez difficile de s'imaginer comment un enfant pense. Il ne pense pas encore en termes d'images d'objets parce qu'il ne sait pas encore assez ce que sont les objets et quelles sont leurs propriétés réelles pour pouvoir en faire une "image." Il mémorise les choses avec une sorte de mémoire musculaire (à l'aide du système "cinétique sensitif-moteur"), et se sert d'une représentation interne de: comment il "sent" les choses (toucher) pour coder l'information.

Avant l'âge de 4-5 ans, les souvenirs traumatiques (et les décisions et considérations qui les accompagnent) qui affectent le comportement futur de l'enfant, ne sont pas accessibles en tant que souvenirs de la même manière que les "souvenirs adultes", c'est-à-dire des perceptions "plein écran, comme au cinéma", mais bien davantage en termes de ressentis émotionnels centrés sur le corps concernant des besoins ou des désirs, des peurs ou des douleurs, bien qu'il puisse y avoir un élément auditif ou d'imagerie visuelle, accompagnant les moments particulièrement poignants. Il vous sera très difficile d'obtenir la moindre représentation visuelle des 18 premiers mois (en gros, avant que l'enfant ne marche et parle).

Entre 4 et 8 ans, la quasi totalité de la représentation devient auditive par le fait des souvenirs chronologiques des injonctions reçues par l'enfant de la part des parents. C'est pendant cette période que l'enfant développe une imagination interne réaliste du monde autour de lui, de telle façon que vers 7 ou 8 ans, la manière prépondérante de représentation devient une visualisation concrète et constitue le moyen pratique utilisé pour penser et se souvenir.

Très vite, bien que le monde de l'enfant s'élargisse de plus en plus, aussi longtemps que ça n'exige pas la nécessité d'inclure de l'information qui n'est pas facile à représenter avec des images, tout va bien (essayez donc d'imaginer un concept comme "la liberté" ou "la gentillesse!"). Lorsque ça arrive, l'enfant n'a d'autre ressource que de faire appel à une représentation symbolique, incluant le " dialogue intérieur " et utilisant des mots à titre de "symbole formalisé" qui font office de "concepts." A ce point, les décisions personnelles et les intentions de l'enfant peuvent être exprimées via le "dialogue intérieur" bien que, avant cela, elles étaient essentiellement des intentions "ressentis".


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, FILTRAGE