Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

LA COMMUNICATION DANS LA THERAPIE

Le thérapeute en Psychologie Transformationnelle joue un rôle très différent de celui du psycho-analyste Freudien ou Jungien traditionnel. Son rôle est de recevoir la communication du client d'une manière non évaluative, en suggérant simplement au client les choses à faire ou à dire au moment approprié, de façon à l'aider à explorer les pensées et ressentis dans un conflit; par exemple: "à quel problème ce (stratégie adoptée) pourrait être une solution?", pourrait mettre à jour un mécanisme de défense.

Le genre de choses sur lesquelles le thérapeute peut demander à son client de jeter un coup d'oeil sont typiquement: la famille, la sexualité, les perturbations, les négations (les situations ou les gens qui ont besoin d'aide, ou qui sont refoulées), les compulsions, inhibitions, sentiments de solitude, culpabilité, le travail, créativité, les buts et motivations, etc... en clair, tout ce qui capture son attention à ce moment là.

Le thérapeute doit adhérer totalement avec les éléments de base du cycle de communication, qui sont indispensables à une vraie communication pour être efficace. Il doit d'ailleurs recevoir au préalable un sérieux entraînement là-dessus. Le thérapeute doit être un exemple vivant de ETRE ICI ET MAINTENANT et être capable de maintenir cette neutralité calme et transparente, même si son client s'adonne à une provocation pouvant déclencher une réaction émotionnelle. Il est alors un terminal de réception sûr pour le client et sa communication, laquelle peut, par moment, être sur des sujets "sensibles " ou "personnels".

Toute invalidation à ce niveau en réagissant d'une manière ou d'une autre montrant du dégoût, de la frustration, de la moquerie ou en disant quoi que ce soit dans ce sens, détruira la relation entre le client et le thérapeute (appelée relation thérapeutique).

Il est impératif pour le thérapeute de pouvoir contrôler les réactions sociales habituelles et cela requiert un point de vue objectif, un rappel de soi-même, une volonté d'être à même de laisser toute réponse réactive du patient apparaître et s'en aller sans manifester la moindre réaction. Le thérapeute doit veiller à être clairement entendu et compris et de s'assurer que c'est bien le cas. Il doit être capable d'originer confortablement des questions à son client, d'accuser réception aux réponses ou de répéter la question jusqu'à ce que le client donne une réponse satisfaisante.

Bien sûr, il doit être complètement familiarisé avec la théorie et les procédures sur lesquelles reposent la thérapie, mais avec une vraie compréhension de façon à pouvoir analyser de façon objective le client en face de lui et non un hypothétique client "dans sa tête." Il doit être capable de gérer les réponses ou commentaires du client de façon paisible, et ne pas perdre le fil de la conversation. Il doit exister une relation amicale, naturelle, vraie, à l'opposé du robotisme et des conventions et qui demande au thérapeute d'écouter VRAIMENT; il doit être intéressé par ce que dit le client et ne pas chercher à se rendre intéressant.

Toute son attention doit être sur la personne en face et ce qu'elle dit, et pas sur ses réactions émotionnelles personnelles ou ses "états d'âme." Mais surtout, surtout, il ne doit jamais imposer ses propres évaluations ou jugements, d'aucune façon parce que, même si ça part d'une bonne intention (d'aider), cela n'est d'aucun secours pour le client qui DOIT trouver la vérité lui-même et tout seul. Bien entendu, on peut appliquer les principes ci-dessus dans la vie de tous les jours afin de remettre de l'ordre dans les communications confuses qui sont si caractéristiques de ce qu'on trouve dans les relations personnelles.

La communication est LA solution à tous les problèmes. Si vous pouvez maintenir confortablement votre position et votre point de vue dans une situation difficile et délivrer à ce moment là les communications nécessaires, tout problème va alors se résoudre, la confusion va disparaître et la réalité objective deviendra évidente. Si ça n'est pas confronté de cette façon, c'est-à-dire regardé avec équanimité, la situation va devenir de plus en plus un problème avec les inévitables indécisions et anxiétés au fur et à mesure que ça devient plus fixée, solide, et sérieux.



Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, DECHARGER LES INCIDENTS TRAUMATIQUES