Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

L'HOMME - UNE MACHINE?

L'une des remarques les plus perturbantes et insultantes faite par Gurdjieff, fut sa déclaration selon laquelle "l'Homme est une machine." Malheureusement, Gurdjieff avait raison; pour des besoins démonstratifs ultérieurs, admettons le fait d'être des machines pour des milliers de raisons que nous refusons de reconnaître. Allez, soyez perturbés là-dessus!... (en attendant la suite).

Une personne peut sembler agir de façon intelligente et consciente, mais elle peut aussi fonctionner sur un mode "mécanique et automatique." En pensant, de façon erronée, qu'elle est consciente, elle bloque ses réelles possibilités de conscience. Gurdjieff mettait sans arrêt l'accent sur le fait que la plus grande partie de la misère humaine provenait du fait que les gens vivent "en automatique", de façon "mécanique."

Vous (votre comportement, vos pensées, vos ressentis), sont l'effet d'une cause externe ou historique, plutôt que la cause, l'initiatrice d'actions désirées. Les problèmes arrivent lorsque les conditions de la réalité changent, mais vous y répondez par des schémas automatiques pré-fabriqués. Les identités et les mécanismes de défense sont dramatisés réactivement. Bien qu'appropriés à l'époque où vous les avez créées, ils sont totalement inadéquats dans la situation présente. Lorsque la situation ressemble à un modèle stéréotypé interne, alors, votre réaction automatique apparaît.

Si, de surcroît, vous avez une implication émotionnelle dans le stéréo-type (sensation d'être supérieur, ou de besoin de dominer, ou d'être en sécurité), cela rend la chose encore plus rigide et vous ne pouvez même pas vous rendre compte à quel point la réalité est différente de ce que vous croyez. Des stéréotypes communs du type: raciste, classe d'âge, sexiste, classique, nationaliste, etc... sont très pénalisants. Des perceptions, des émotions, des pensées, des réactions et des identités particulières automatisées sont fréquemment associées avec pas mal de situations et nous pouvons perdre pied (et être " paumés ") pour un bout de temps - une vie entière éventuellement, dans un mode de vie automatique, et n'étant jamais "l'Adulte" mature, le vrai Soi éveillé.

L'homme est une machine, mais une machine très particulière, parce qu'une machine qui peut savoir qu'elle est une machine. Or, dès qu'il a réalisé cela, il peut trouver des solutions pour cesser d'être une machine. D'abord, l'homme doit savoir qu'il n'est pas une machine, mais plusieurs machines. Il n'a pas un je permanent et définitif mais il passe sans arrêt d'une sous-personnalité à une autre. Chaque pensée, chaque ressenti, chaque sensation, chaque désir, chaque "j'aime" et chaque "je n'aime pas" et chaque croyance est un autre je. Chacun d'entre eux dépend uniquement du changement des circonstances extérieures et des impressions reçues.

Quand une personne dit: " Je ", on dirait qu'elle parle d'elle comme d'un tout, mais en réalité, même quand elle considère que c'est un tout, c'est seulement une pensée, une humeur, un désir qui passe. Dans la plupart des cas, la personne croit dans le dernier je qui vient de passer, qui s'exprime alors, et dure aussi longtemps que le prochain je n'apparaisse, souvent n'ayant aucun rapport avec le précédent, d'une opinion différente de ce dernier, mais qui parle plus fort que lui.

L'illusion de l'unité du Soi est créée d'abord par la sensation d'un seul corps physique, ensuite par un seul nom (le vôtre!), et enfin par un paquet incroyable d'habitudes qui lui ont été imposées par l'éducation et acquises par imitation. Ayant toujours les mêmes sensations physiques, mais entendant toujours le même nom, et remarquant qu'il a toujours les mêmes habitudes et tendances naturelles qu'auparavant, il croit dès lors qu'il est le même et le sera pour toujours.


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, LA TRANSE CONSENSUELLE