Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

LA SEXUALITÉ

C'est au sein même du 4ème programme que nous avons le plus conscience (et recevons en même temps le plus de passions) du concept du temps. Ce programme pourrait s'appeler le programme de "morale socio-sexuelle". Sa fonction principale en est de former une personnalité mature, un parent, quelqu'un qui se soucie et agit pour les générations futures de la race. Cela implique: planifier, avoir des espoirs et des aspirations et être attaché à répondre à ses besoins et désirs pour le futur.

Les réactions sexuelles sont localisées dans le néo-cortex gauche - la partie la plus récente de l'hémisphère cérébrale gauche - qui est connectée neurologiquement avec les seins et les parties génitales. Le programme socio-sexuel est imprégné et activé dans la période de l'adolescence lorsque l'appareil sexuel est ré-éveillé après une phase de sommeil correspondant à la période du programme sémantique.

L'adolescent devient pleinement possesseur d'un corps qui possède un nouveau circuit neurologique orienté vers l'orgasme et la procréation, et, à ce stade là, la vulnérabilité à une programmation est accrue. Les premiers signaux sexuels tendent à manifester ce système et tendent également à définir la réalité sexuelle individuelle. D'autres impressions du "temps qui avance" (les mimiques, la morale, les fétiches), tendent à définir l'individu comme un membre de cette génération.

L'enfant a évolué depuis un stade: comportement émotionnel et de survie largement réactif, pour développer un mental qui "pense" (bien que relativement mal informé); mais avec le développement de la sexualité, l'adolescent tend à devenir de plus en plus "enculturé" avec un "enduit de maturité" qui lui sert avant tout à couvrir ses pulsions réactives. Cette maturité n'est rien d'autre qu'un "Super Ego" développé, un conditionnement culturel, et n'est pas vraiment une liberté mais plutôt une véritable suppression au coeur même du Soi qui jugule l'expression de sa volonté créatrice.

De même que l'anxiété de survie biologique et la sécurité, sont imprégnées par des accidents survenus au cours de la phase "dépouponnage", les aspects domination / soumission émotionnelles par les accidents de la phase "bambin", et la dextérité symbolique ou la stupidité par des accidents dans la période scolaire, il en est de même pour les programmes hétéro - et homo - sexualité, recherche de la promiscuité ou timidité sexuelle, sont aussi les résultats d'empreintes laissées par des accidents survenus dans cette période et sont l'effet de chances, d'opportunités, de préjudices et parfois aussi, disons le, malicieux, survenus à cette époque.

La plupart des humains, du fait de ces sortes "d'accidents", ne s'imprègnent pas correctement du rôle socio-sexuel que souhaiterait leur donner leur société. Cela peut se traduire par des ressentis de culpabilité, car chacun est, peu ou prou, très occupé à cacher son profil sexuel réel et tente (parfois en vain), de mimer le rôle sexuel "culturellement correct pour leur genre. Les empreintes de ce programme sont affectées par des besoins insatisfaits sur l'un des 3 programmes précédents, donc, les tendances "orales" et "anales" ont, de ce fait, des opportunités acquises, les mé-conceptions et les "penser distordus" sont intégrés de manière identique dans le nouveau programme.

L'empreinte du programme socio-sexuel est généralement appelée "personnalité mature" au point de vue adulte et correspond en réalité à un SuperEgo développé à partir du Super-Ego parental de l'enfance. D'où l'attitude rebelle des adolescents envers leurs parents! Malheureusement, très peu d'éléments de la race humaine sont vraiment des adultes responsables et intelligents, avec des programmes sémantiques et socio-sexuel développés rationnellement.

Pour ces quelques privilégiés, les qualités de cette société humaine, qui sont, de façon prédominante celle du primate, leur semblent restrictives (et ceci de plus en plus). Une fois exprimée la moralité, avec son cortège de sanctions, interdits, tabous etc. … sert non seulement de point de repère pour l'impureté génétique, mais aussi de point de rupture avec l'innovation sémantique. Toute chose progressiste ou révolutionnaire est immédiatement labélisée immorale ou mauvaise.

Par ailleurs, il est évident qu'une personne est philosophiquement plus ouverte et plus curieuse avant que la phase de mise en place du rôle socio-sexuel d'adulte, dans son aspect parental, ne soit réalisé. Après la reproduction, la spéculation intellectuelle est ramenée à peu de chose (voire rien), parce que la survie du statu quo devient prépondérante. De ce fait, la culture (et donc le développement individuel) devient une machine qui s'auto-perpétue. Seul l'aspect ficelage dans le temps de la sémantique (l'évolution progressive de la connaissance) permet une avancée timide et très conservatrice.

Un enfant est génétiquement prêt à étudier toutes les langues, et à maîtriser toutes les aptitudes, et à jouer tous les rôles sexuels. Toutefois, très rapidement, il est programmé pour accepter et pour suivre et se contenter de faire la mimique des offres possibles très limitées que lui donne l'environnement culturel et social, dans lequel il a eu la chance de naître. Il doit aussi accepter les tactiques et stratégies qui sont décidées comme étant pro-survie pour l'endroit donné et accepter enfin le statut propre existant dans ce groupe culturel.

La façon la plus efficace de subir un lavage de cerveau, c'est de naître! Le programme de survie biologique trace automatiquement les frontières pour la mère appropriée et l'objet de ses attentions. Le programme Emotionnel-Territorial vous prépare à un rôle ou une identification de l'Ego dans la famille ou la culture. Le programme sémantique vous apprend à imiter puis à utiliser le langage, les modèles de penser de la culture.

Le programme socio-sexuel vous est "rentré" dans le corps par toutes les méthodes antérieures possibles pour vous conditionner, et peut être utilisable à la puberté ou peu après. Chacun de ces programmes peut être révisé ou approfondi plus encore chaque fois qu'il se présente une possibilité de plus grande vulnérabilité, que celle-ci soit induite pour les circonstances ou par soi-même.

D'évidence, l'Univers est suffisamment grand et complexe, et l'Ego suffisamment self-centré pour que toutes ces "réalités en tunnel" soient capables d'avoir le moindre sens pour ceux qui sont conditionnés de manière à les accepter. Le conditionnement culturel contient des éléments tellement absurdes que, lorsque tout un chacun, pas trop conditionné, prend la peine de les regarder analytiquement, il est très étonné et se pose des tas de questions.

Exemple: "comment est-ce possible qu'une personne rationnelle puisse continuer à avaler de pareilles fadaises sans réagir?" C'est un processus pour lequel chacun de nous paie le prix fort. Au nom de la survie et de la préservation du statut, on compromet définitivement les possibilités illimitées d'une conscience sans limite.

A l'intérieur de cette "réalité tunnel", la personne n'utilise qu'une portion ridiculement réduite de potentiels d'expériences et d'intelligence innées de l'ordinateur biologique humain avec sa puissance phénoménale, pour ne rien dire au sujet des potentiels encore plus grands d'un réseau interconnecté de conscience à un niveau transpersonnel. Comme l'écrit Robert Henlein:

"Un Etre humain devrait être tout à fait capable de changer une couche, de faire un plan d'invasion, de saigner un cochon, de dessiner des plans d'un immeuble, de prendre un bateau en main, d'écrire un poème, d'équilibrer un bilan financier, de chanter, de danser, de jouer, de séduire, de construire un mur, de réparer une fracture, d'accompagner un mourant, de se conformer à des ordres, de donner des ordres, de coopérer, d'agir seul, de résoudre une équation, d'analyser un problème nouveau, de savoir qui il est, d'étaler du fumier, de programmer un ordinateur, de faire rissoler un poisson, de se battre efficacement et de mourir galamment. La spécialisation est une affaire d'insectes."
Mais aussi longtemps que nous fonctionnerons sur les anciens programmes, nous ne serons pas très différents des insectes. En clair, tout comme l'insecte répète sans arrêt son programme à 4 temps (oeuf, larve, chrysalide, papillon), de génération en génération, nous aussi répétons bêtement notre programme à 4 temps.

Les 4 premiers programmes sont à caractères conservateur. Ils assurent la survie et la continuation des races. Rien de plus! La clé pour cela réside dans le cerveau droit et c'est dans ce but là que les techniques de la Psychologie Transformationnelle ont été développées. A vous de jouer!...


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire.

Allez au prochain article, Explorations