Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

LE MENTAL SEMANTIQUE

Le 3ème programme, le Sémantique, est en réalité ce que l'on dénomme habituellement "L'intellect." C'est quelque chose qui nous a été imposé par le biais de l'éducation. Cela concerne un certain nombre "d'artifices" et crée une sorte de "carte Michelin" de la réalité (en fait, une réalité type "vision en tunnel") que l'on peut se repasser de l'un à l'autre, éventuellement d'une génération à l'autre. Ces "cartes Michelin" peuvent être constituées d'illustrations, de symboles, de mots, de concepts, d'outils, avec le "mode d'emploi" transmis verbalement, des théories, des annotations musicales etc...

Souvenons-nous que l'utilisation de la main droite (entre autre pour écrire), est intuitivement connectée avec notre tendance à utiliser de préférence notre hémisphère cérébral gauche, et ceci en parfaite conformité avec la tendance scolaire unanime de faire fonctionner préférentiellement le cerveau gauche pour ce qui concerne la lecture, l'écriture et l'arithmétique. Ceci a pris la dimension d'une préférence génétique enfoncée par la force dans notre mental, ce qui fait que la plupart des êtres humains se servent préférentiellement de leur main droite pour agir et de leur cerveau gauche pour " réfléchir " parce que ce cerveau gauche est linéaire, analytique, verbal, et fonctionne comme un ordinateur, ce qui est bien commode pour tout le monde.

Ceci a néanmoins pour effet de créer un lien neurologique entre les "cartes Michelin" du cerveau gauche et la manipulation des objets de la main droite. La main droite manipule (bouge, remue) le monde et le cerveau gauche inscrit les résultats sur une " carte " selon un modèle séquentiel qui autorise la possibilité de prévoir ce que sera ce mode de fonctionnement dans le futur.

Ces caractéristiques sont spécifiquement "humaines" (c'est-à-dire post-primates), et reposent sur le fonctionnement différentiel cerveau gauche - cerveau droit. Le cerveau droit, au contraire, a à faire avec tout ce qui est holistique, supra-verbal, intuitif, et aussi les "fonctions" musicales et mystiques (pour ce qui est des circuits supérieurs); les fonctions des circuits des 2ème et 3ème circuits, sont dirigées sur le cerveau droit. Les fichiers séquentiels du cerveau gauche sont représentés dans le cerveau droit à l'aide de connexions analogiques qui fonctionnent comme le modèle mental de Edward De-Bono, un panoramique holistique en 3D, des inter-relations - c'est un peu comme si tout ce qui est contenu dans le cerveau gauche était relié par un lien hyper-texte informatique au cerveau droit. De cette façon le cerveau droit pense intuitivement plutôt qu'analytiquement et l'émotion peut l'affecter.

Les composantes neurologiques du programme de "survie biologique" ou le "I " retournent dans les parties les plus anciennes du cerveau, dans l'aspect de son évolution chronologique, le système limbique ou cerveau reptilien qui est le médiateur des sensations. Les sites contenant les empreintes (issues du programme de "survie biologique"), sont situés à la base du cerveau (dans la partie "tige") et dans le système nerveux autonome, connectés avec les systèmes endocrinaux et autres qui contribuent à aider la vie. Des perturbations de ce circuit provoquent les maladies.

Le programme "émotionnel et territorial" voit ses structures apparaître avec les mammifères et sont concentrées dans le thalamus qui est le médiateur des ressentis et des émotions. Les sites où sont enregistrés les " empreintes " sont le système nerveux volontaire et les muscles. Ceci est la raison d'être de la fameuse "armure du corps" de Wilhem Reich, un enregistrement des événements de stress qui est représenté par la tension musculaire. Les sites des "empreintes" du programme sémantique sont situés dans le cortex gauche qui est le médiateur entre la " raison " et "l'Ego" et qui est très délicatement relié aux muscles du larynx et aussi à la dextérité nécessaire à la manipulation des objets de la main droite.

Le cortex lui-même est relativement récent dans l'évolution cérébrale, on le trouve seulement dans les mammifères récents, et il est plus développé chez les humains et les cétacés (dauphins et baleines). Seul l'être humain présente une nette différenciation gauche-droite.

Cela ne devrait pas vous surprendre de savoir que, souvent, la plupart des gens sont contrôlés davantage par le vieux programme "reptilien - mammifèr " que par le programme sémantique (rationnel) humain!, et que ce programme sémantique est si facilement perverti par des "fausses logiques", (bigoteries, idéologies intolérantes et fanatismes de tous genres, racisme, machisme etc...) au moment où les signaux du programme de " survie-biologique " deviennent menaçants pour la vie ou que les flashes du programme "émotionnel - territorial" menacent le statut de la personne.

Comme le Comte Korzybski l'avait noté, ces règles symboliques ont valeur de "règles du jeu" pour nous. Comme les mots contiennent à la fois des références aux sentiments et au co-notations des états émotionnels, sans parler des considérations poétiques ou rhétoriques, les êtres humains peuvent, sans difficulté, être poussés à l'action par des mots qui n'ont rien à voir avec le sens ou la réalité de ce qui se passe. C'est ainsi que fonctionne la démagogie et la plupart des religions organisées.

Il semble que soit solidement vissé en nous la croyance que "tout ce qui est écrit (ou dit, ou montré) dans les média", est vrai et possède une sorte "d'autorité parentale" sur nous. De ce fait, nous omettons totalement d'examiner le réalisme et les limites de ces déclarations, ce qui fait que lorsque nous suivons à la télé la rencontre entre 2 hommes politiques, ils ont l'air d'être tout à fait crédibles tous les 2 bien que déclarant des choses opposées!

Un scepticisme de bon aloi et un esprit critique feraient que toutes ces déclarations solennelles non démontrées, et pleines de "données fausses" ou de "données omises" ou "altérée ", ne résisteraient pas longtemps à un examen attentif. Toute personne capable d'affoler suffisamment les gens (en produisant une anxiété de "survie biologique" peut, dans le même temps leur "vendre" facilement toute "carte" verbale qui pourrait apaiser un tant soi peu cette anxiété! En effrayant les gens avec l'ENFER et en leur offrant le SALUT, les individus les plus ignorants de la planète réussiront à vous "vendre" un système entier de pensées qui ne résisteraient pas à 2 minutes d'analyse logique - ce "réflexe religieux" est apparent universellement.

Tout ce qui, d'une manière ou d'une autre, menace le statut d'une personne n'est pas pris en compte par le mental sémantique mais plutôt par le programme de " l'émotionnel - territorial ", et est rejeté avec les labels "attaque sur l'Ego" ou "attaque sur le rôle social" ou attaque sur le "sentiment de supériorité." C'est un simple comportement de mammifères sauvages, typique d'une grande majorité de la race humaine qui n'a pas encore développé à un degré suffisant le mental sémantique.

L'observation massive de la télé depuis la première enfance, expose la population à une surcharge d'ingestion de l'information qui facilite une sorte de transe hypnotique dans laquelle les suggestions (relatives au modèles conformes culturellement admis), sont installées et les réflexes propres au programme " émotionnel - territorial " sont stimulés. Dans le même temps, les sujets de la transe culturelle sont dé-sensibilisés pour empêcher la moindre réaction à des stimuli qui devraient logiquement provoquer la réaction "combattre ou fuir" comme par exemple: les agressions, la pauvreté, l'immobilisme, la tragédie, les manipulations mentales, l'injustice, les abus de tous ordres, le crime, le meurtre, la violence etc...

Les média sont donc un puissant mécanisme de contrôle, que cela soit fait consciemment ou pas. Le mental sémantique permet de sub-diviser et de reconnecter entre elles les choses à volonté. Cet empaquetage et étiquetage de l'expérience est sans fin. Sur un plan historique, c'est la fonction de "ficelage dans le temps et d'accumulation" décrite par Korzybski qui permet à chaque génération d'additionner de nouvelles catégories à leur héritage de librairie mentale. Dans cette optique de "ficelage dans le temps", Einstein a remplacé Newton avant que pas mal de gens n'aient entendu un mot sur Newton. Avec le temps qui passe, ce processus est accéléré parce que la faculté de symbolisation augmente toute seule.

De même, les mêmes modèles culturels sont mis en place du fait que, dans une société donnée, une grande majorité de gens a reçu le même programme sémantique, et ceci est renforcé chaque jour par le souci que mettent les média à faire des déclarations quotidiennes qui garantissent la pérennité de la chose. Lorsqu'un nouveau venu dessine tout à coup une nouvelle "carte" sémantique, ou présente un nouveau modèle d'expériences, c'est toujours un choc profond pour ceux qui sont encore piégés par le vieux programme - et cela est généralement considéré comme une menace par l'idéologie en place.
La longue liste des martyrs de la recherche libre démontre remarquablement le côté mécanique de cette "peur des idées nouvelles" (Galilée, Socrate, Jésus, Bouddha). Dans le comportement de type " survie biologique "il n'y a pas de notion de temps." Je me suis découvert entrain de le faire "disons-nous, après être passé par l'un de ces réflexes automatiques de " survie biologique." Toutefois, le programme "émotionnel - territorial" commence à contenir un facteur temps, nous agissons souvent après une décision "émotionnelle", devenant soudain terriblement conscients du temps, au fur et à mesure de notre hésitation.

Ces deux premiers programmes sont basés sur du feed-back positif: ils maintiennent le système homéostatique en place (qui retourne à un état de " repos " fixé de façon cyclique). Le mécanisme de "ficelage dans le temps" sémantique est un mécanisme de feed-back négatif; il n'est pas à la recherche cyclique d'un état de "repos" mais, au contraire, cherche en permanence un équilibre à un niveau de plus en plus haut.

Cela poursuit un but mouvant, un peu comme un missile poursuit un avion. Ce 3ème programme a toujours été sanctionné par des règles, des lois, des interdits, des tabous etc... parce que il a tendance à casser les cycles constants des affaires humaines et cela menace quelque peu les intérêts en cause. La plupart de ces tabous sont à ce point inconscients qu'on les maquille en conforme au sens commun ou en accord avec la notion universelle de décence.

Dans le programme Sémantique, le temps est conceptualisé autant qu'expérimenté réellement. Nous nous "SAVONS" être les récepteurs de messages provenant des "Sages d'autrefois", et savons aussi être les transmetteurs de message qui devront être perçus par le futur de la race.


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, LA SEXUALITÉ