Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit

next

LES IDEES FAUSSES

Les idées fausses concernant soi-même peuvent limiter de façon drastique et irréaliste les types de comportements dans lesquels peut s'engager un individu ou bien elles peuvent le forcer de manière implacable à des comportements imprudents qui le mèneront perpétuellement à l'échec.

Les idées fausses de la plupart des gens peuvent être corrigées par l'expérience, bien que celles appartenant à des personnes névrotiques soient totalement imperméables à toute correction, que ce soit par l'entraînement, l'expérience ou les tentatives de raisonnement des autres.

Ceci est dû au fait que lorsque les idées fausses ont été évitées, refoulées ou démenties, elles sont en général devenues inaccessibles à la moindre correction du fait de la présence d'autres idées fausses que l'on pourrait appeler "défensives." Les idées fausses "défensives" empêchent l'individu de reconnaître d'autres idées fausses encore plus dangereuses ou inconfortables. Donc, les idées fausses ont tendance à se regrouper en grappes. A) Les idées fausses concernant la névrose dépressive incluent ceci:

B) L'obsession montre quelques unes des idées fausses suivantes: C) Les personnalités hystériques manifestent souvent les idées fausses suivantes en parallèle avec une anxiété et une dépression chronique: D) Les individus avec des réactions de phobie montrent 3 grappes d'idées fausses: E) La Phéno-phobie est la fausse croyance selon laquelle quelque chose ne va pas dans son mental et qui pourrait déborder sur la folie (avec la peur associée à cela). Cette croyance, bien que très répandue, est souvent démentie ou cachée par cet euphémisme inapproprié de "dépression nerveuse." Une grappe de 5 idées fausses est souvent présente. Elles sont toutes issues d'une mauvaise interprétation de symptômes d'anxiété provenant d'une tension et d'un stress soutenus: F) Exagération de l'importance de soi à plusieurs autres dénominations - complexe de supériorité, arrogance, vanité, égotisme, narcissisme etc... - et repose sur les idées fausses d'être une "personne spéciale." L'individu est sans arrêt dans la quête d'obtenir des autres une reconnaissance de sa supériorité. Quand cela est menacé, il réagit vigoureusement. S'il ne parvient pas à écarter cette menace, il sombre dans l'anxiété et la dépression. Les 6 fausses croyances suivantes sont très souvent présentes:
  1. je dois contrôler les autres;
  2. je suis supérieur aux autres;
  3. je ne devrais pas faire de compromis;
  4. je souffre de bien plus de frustrations que les autres;
  5. je dois lutter pour devenir parfait;
  6. On ne peut faire confiance aux autres.
L'effort constant de la "personne spéciale" pour contrôler, ses attitudes de supériorité, son refus des compromis, ses hostilités cachées et son perfectionnisme vide trahissent la personne en compétition permanente qui doit faire les choses "à sa façon", et qui doit avoir raison à tous prix. L'échec à faire confiance aux autres est manifeste vu la présence d'une suspicion de tous les instants, et qui peut dégénérer en syndrome paranoïaque.

Les autres caractéristiques de la "personne spéciale" sont une attitude de critique systématique des autres, le peu d'empathie manifestée, et le manque de clairvoyance à son sujet et de la véracité de son "J'ai raison." Une enfance entière d'indulgence exagérée peut être à l'origine de cette personnalité, mais il peut y avoir aussi: une identification précoce avec un parent illustre ou dominateur, ou avec un héros de série télévisée.

De telles personnes deviennent de parfaits leaders mais qui ont des problèmes avec leurs familles ou leurs intimes.


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, THÉRAPIE PAR L'ÉMOTION RATIONNELLE