p Transformer l'Esprit - L'évolution de l'homme
Trans4mind Accueil

Transformer l'Esprit


L'EVOLUTION DE L'HOMME

Le système de Développement Personnel connu sous le nom de "Psychologie Transformationnelle" a fait l'objet de recherches et de développement de phases d'application pratique pendant les 25 dernières années. C'est une branche de la Psychologie Transpersonnelle dont nous parlerons un peu plus tard.

Le programme d'inspection et de validation inclus dans cette recherche, couvre le maximum des techniques en cours sur les changements de l'être humain, et concerne les sujets de l'étude, la thérapie et les différents remèdes aux situations, et le développement.

La clé qui permet de donner un sens, à ce vaste corps de connaissances a consisté à découvrir pourquoi certaines techniques donnant de bons résultats sur certains, ne fonctionne pas sur d'autres. Il a été découvert qu'en fait les techniques qui fonctionnent, sont positionnées dans une certaine hiérarchie verticale, à un niveau donné - la raison pour laquelle elles ne fonctionnent pas pour un individu donné, réside dans le fait que les niveaux inférieurs de cette hiérarchie ne sont pas en place, et que cet individu essaie de les "by-passer" [court-circuit, ignorer, ne pas prendre en compte] dans son développement.

Avant de commencer à pratiquer le Développement de soi de façon concrète, il est préférable d'étudier un panorama de la personnalité humaine qui replacera chaque chose à sa place et dans son contexte.

L'évolution de l'homme

La psychologie, étude du mental et de son fonctionnement, est quelquefois considérée comme une science nouvelle, ce qui est une erreur. En fait, c'est probablement la science la plus ancienne au monde et dans ses aspects essentiels, une science oubliée.

Ce concept erroné est apparu du fait que, à part dans la période récente, la psychologie était intégrée dans les systèmes philosophiques ou religieux. En Inde, toutes les formes de yoga sont, pour l'essentiel, de la psychologie. Les enseignements SOUFI qui sont d'autorité de nature psychologique, sont considérés comme étant partiellement religieux et partiellement métaphysique. Toutes les religions développent, plus ou moins, des enseignements psychologiques, souvent en relation avec des pratiques rituelles.

En Europe, même dans les dernières décennies du 19ème siècle, beaucoup de travaux de psychologie étaient répertoriés comme "philosophiques." Lorsque la psychologie moderne a émergé comme une discipline, à la fin du 19ème siècle, cela reposait sur une approche analytique et biologique: l'intérêt étant porté sur les composantes, particulièrement sur les réalités biologiques du cerveau, de la mémoire, etc... qui pouvaient être étudiées empiriquement.

Quand la psychanalyse fut développée au début du 19ème siècle, en tant qu'application de la psychologie pour traiter les conditions mentales de névroses et de psychose, cela a conduit à la notion de personnalité, concernant la réalité de la présence individuelle et subjective d'une personne dans le monde.

Comme nous avancions dans le siècle, la notion de "personnalité" a changé et s'est modifié avec chaque nouvelle école. Chaque personnalité est cette combinaison complexe de conduites, défenses, rôles, choses apprises, adaptations, potentiels, prises de conscience, qui vit dans ce monde et constitue un ETRE unique.

De façon tout à fait remarquable, chaque personne est différente de tout autre ETRE existant, qualitativement différent, mais cependant assujettie à des lois universelles, à des causes sociales et biologiques, ainsi qu'à un comportement appris qui est commun à tous et qui produit, pour s'aligner sur des modèles d'actions conformes aux "empreintes" culturelles, des difficultés et des maladies tout à fait répertoriées et descriptibles, et des similarités de comportement au travers de divers cultures qui sont reconnaissables comme étant "Humaines".

Il est nécessaire de noter ici que tous les systèmes et doctrines psychologiques: ceux qui existent ou ont existé de façon ouverte, et ceux qui ont été cachés ou masqués peuvent être divisés en 2 catégories principales:

  • D'abord, les systèmes qui étudient l'homme tel qu'il le découvrent ou tel qu'ils supposent ou imaginent qu'il est. La psychologie moderne "Scientifique" appartient à cette catégorie.
  • Ensuite, les systèmes qui étudient l'homme du point de vue de ce qu'il peut devenir - par exemple, son évolution possible.
Ces derniers systèmes sont en réalité les systèmes d'origine et en tous cas les plus anciens et eux seuls sont à même d'expliquer les origines oubliées et le sens profond de la psychologie: l'étude des principes, des lois et des faits concernant l'évolution possible de l'homme.

" L'évolution " de l'homme, dans cette optique, signifie le développement de certaines qualités intérieures et de certains traits qui demeurent habituellement non-développés, et qui, d'évidence, ne peuvent se développer par eux-mêmes. Si l'homme ne le souhaite pas, ou ne le désire pas assez fortement et ne réalise pas les efforts nécessaires, et ne trouve pas l'aide nécessaire pour le faire, il ne se développera jamais.

La chose ironique de la situation est que, avant d'acquérir toute nouvelle faculté que l'homme ne possède pas en ce moment, il doit d'abord acquérir des qualités qu'il est convaincu de posséder déjà mais sur lesquelles il s'abuse lui-même.

La démonstration qui suit (racontée par Mr P.D. Ouspensky, un des premiers élèves de Gurdjieff) vous montrera comment étudier la conscience.

" Regardez votre montre tout en observant l'autre main, et essayant d'être conscient de vous-même tout en vous concentrant sur la pensée: "je suis.... (votre nom)" et "je suis ici et maintenant."

Essayez de ne pas penser à quoi que ce soit d'autre, mais de suivre simplement le mouvement de l'autre main, tout en restant conscient de vous-même, de votre nom, de votre existence, et de l'endroit où vous êtes.

Beaucoup d'entre vous vont se retrouver très vite entrain de voguer dans l'imagination et les associations d'idées, démontrant ainsi le fait que l'homme n'est pas conscient de lui-même la plupart du temps. L'illusion qu'il peut avoir d'être conscient est créé par sa mémoire. En fait, nous nous souvenons seulement des moments où nous étions conscients, même si nous ne réalisons pas qu'il en est ainsi.

Par la régression nous pouvons nous souvenir de ces moments, et assumer que nous étions complètement réveillés tout le temps. Si nous voulons avoir des périodes prolongées de "conscience éveillée" et non des flashes sporadiques, nous devons comprendre que ça dépend largement du contrôle que nous avons sur nous-mêmes et que cela requiert un travail long et difficile.

L'homme ne se connaît pas. Il ne connaît pas ses possibilités et ses propres limites. Il n'a même qu'un très vague idée à quel point il ne se connaît pas. Alors, il assume que son état mental est conscient, complètement éveillé, et auto-déterminé, alors qu'en fait, il fonctionne dans une très large mesure, sur un système de réponses automatiques et dramatise sans cesse les influences de son passé.


Retour à Transformer l'Esprit - Sommaire

Allez au prochain article, Psychologie Transpersonnelle